Quelques maladies sur ordonnances : iatrogènes (provoquées par le médecin)

certaines formes de fibromyalgie, fatigue chronique, syndrôme des jambes sans repos, symptôme de parkinson, symptômes d’alzheimer, alzheimer, akathisie, tasikinésie, ostéoporose, cancer, sclérose en plaque, avc…

maladies et morts provoqués par les médecins
beta-bloquant, antidépresseurs, benzodiazépines, antibiotiques….
médicaments et Alzheimer
la médecine est une des princales causes de l’augmentation des cancers.
le plus souvent liée à des benzodiazépines, des opiacés, les antidépresseurs tricycliques et les anticonvulsivants (médicaments utilisés pour traiter et prévenir les crises d’épilepsie)
Le diabète provoqué par les médecins
Beta-bloquants, anticholestérol, antidépresseurs….
70 millions de scanners effectués en 2007 aux États-Unis pourraient conduire à 29 000 cas supplémentaires de cancers
Entre 1994 et 2008, la fréquence des seules SEP était passée de 20 000 à 83 000 cas.
Les syndromes de Lyell ou de Stevens-Johnson sont des réactions aux médicaments gravissimes
Vidéo : les médicaments qui nous tuent.
Apprenez comment vous pouvez protéger vos oreilles des ravages de la ototoxiques des médicaments et des produits chimiques
La FDA est responsable de 140000 crises cardiaques et 60000 morts Américains ! Et en France ?
De nouvelles preuves montrant que les médicaments bêta-bloquants augmentent le risque des patients d’AVC, de crises cardiaques et le diabète
ACICLOVIR ALBENDAZOLE ALLOBARBITAL ALLOPURINOL AMOBARBITAL AMOBARBITAL SODIQUE AMOXICILLINE AMPICILLINE AMPICILLINE SODIQUE AMPRENAVIR APROBARBITAL AZAPROPAZONE BACAMPICILLINE CHLORHYDRATE BARBITAL BARBITAL SODIQUE…
la piste d’une origine toxique
Antidépresseurs. Antiépileptiques. Benzodiazépines , Atomoxetine , Interférons , Varénicline. Rimonabant…
 « Ce sont des substances extrêmement dangereuses qui auraient dû être interdites, comme des médicaments similaires l’ont été dans le passé »
Ces maladies inventées par les médecins et provoquées par les médicaments psychotropes
médicaments de la classe I (médicaments impliqués dans plus de 20 cas signalés de pancréatite aiguë avec au moins un cas documenté d’une nouvelle exposition suivante): la didanosine, l’asparaginase, l’azathioprine, acide valproïque, antimoine pentavalent, pentamidine, mercaptopurine, mésalamine, les préparations d’oestrogène, les opiacés, la tétracycline, cytarabine, les stéroïdes, le triméthoprime / sulfaméthoxazole, la sulfasalazine, le furosémide, et le sulindac. médicaments de la classe II (médicaments impliqués dans plus de 10 cas de pancréatite aiguë): la rifampicine, la lamivudine, l’octréotide, la carbamazépine, l’acétaminophène, phenformine, l’interféron alfa-2b, l’énalapril, à l’hydrochlorothiazide, le cisplatine, l’érythromycine, et cyclopenthiazide. III médicaments de la classe (tous les médicaments seraient associés à une pancréatite). Sur les 100 médicaments les plus fréquemment prescrits aux États-Unis, 44 ont été impliqués dans l’AP, 14 d’entre eux tombent en classe I ou II de médicaments associés à AP.
antidepresseurs, benzodiazépines, neuroleptiques…
On estime que les médicaments sont responsables de 15 à 20 % de toutes les causes d’hépatites fulminantes ou subfulminantes dans les pays occidentaux et d’environ 10 % au Japon.
Plus de personnes sont mortes de la vaccination que de la grippe de cochon. 500 cas de GBS ont été découverts
Souvent iatrogène
Certains médicaments sont connus pour induire un SJSR. C’est le cas par exemple de nombreux antidépresseurs, de la plupart des neuroleptiques, des broncho-dilatateurs contenant de la théophylline,…(très important les…)
Les dépendances croisées aux autres drogues et alcool se produisent dans 73% des cas d’anciens utilisateurs de benzodiazépine – La plupart de ces anciens drogués par prescription n’avaient jamais employé ou eu de problème ni avec l’alcool ni avec d’autres
 les patients traités par thiazolidinediones ont un risque accru de 60% d’insuffisance cardiaque congestive, un risque accru de 40% d’infarctus du myocarde et un risque accru de 29% de décès
Une étude américaine qui vient d’être publiée dans la revue Nature éclaire l’un des mécanismes fondamentaux par lequels les glitazones (Actos – pioglitazone, Avandia – rosiglitazone, et les médicaments composés qui en contiennent) induisent des troubles osseux, de l’ostéoporose, et donc des fractures.
ils sont passés de la tête de grandes directions des entreprises à ne pas être capable d’équilibrer un carnet de chèques et de feu de leur entreprise. »
Certains types d’antidépresseurs peuvent doubler le risque de développer un cancer du sein, selon une étude canadienne de repère.
le dépistage intempestif de certains cancers conduit à trouver des cancers qui n’auraient jamais fait parler d’eux, et encore moins provoqué la mort du patient. Ce dépistage conduit à fabriquer des malades qui n’en sont pas
En effet, chaque année, 17 000 hospitalisations sont dues aux complications hémorragiques issues du traitement par AVK.
Depuis plus de trente ans, des traitements anticholestérol provoquent des cancers
Tranquillisants et sédatifs Antihstaminiques Bêta bloquants Thérapies hormonales Antidepresseurs Corticostéroïdes Chimiothérapie Relaxants musculaires Coupes-faim Antipsychotiques Amphétamines
« La dépression est commune pour les utilisateurs à long terme de benzodiazépine. »
Un syndrome démentiel est un effet indésirable de certains médicaments, et plus particulièrement de médicaments psychotropes.
Les réactions paradoxales aux benzodiazépines : l’insomnie par prescripiton
 Les effets paradoxaux des benzodiazépines (effet contraire à l’effet recherché) sont à distinguer des effets secondaires (aussi appelés effets indésirables).
Selon le professeur Malcolm Lader, 5% des gens à qui l’on prescrit des benzodiazépines réagissent par des réactions psychiques, appelées « paradoxales ».
le vaste problème des réactions indésirables aux médicaments
Les benzodiazépines peuvent causer de la confusion, de l’amnésie, de l’ataxie (perte d’équilibre), des maux de cœur et de la pseudodémence (souvent attribué par erreur à la maladie d’Alzheimer) chez les personnes âgées
« Il est plus difficile de sevré les personnes des benzodiazepines que de l’héroïne. » professeur m Lader (1999)
« Certains de ces groupes de victimes des tranquillisants peuvent documenter sur des personnes qui ont encore des symptômes de sevrage dix ans après l’arrêt. « 
La cour d’appel de Versailles vient de confirmer le lien de causalité entre le vaccin hépatite B et la sclérose en plaques
Et en 2002 un rapport tombe, le vaccin de l’hépatite B est responsable de 55.000 cas de sclérose en plaque et serait responsable du plus grand nombre d’effet indésirables recueillis en pharmaco vigilance depuis 1974.
L’akathisie est le chaînon qui relie la prescription d’antidépresseurs par des médecins soucieux du bien-être de leurs patients et certains meurtres et suicides étranges.
maladie iatrogène, véritable torture chimique
Syndrome des jambes sans repos.. Peut-être induit par les médicaments, impliquant une incapacité à rester en position assise, la promotion nervosité et un sentiment de frousse musculaire.
SJSR : Il est soit idiopathique avec des antécédents familiaux fréquents, soit iatrogène
Des médicaments entraînent ou aggravent les jambes sans repos: ce sont les antidépresseurs, les neuroleptiques et les anti-histaminiques
Bien que d’autres antidépresseurs, ainsi que le lithium et la venlafaxine 5, 6 ont été signalés à être en mesure de produire des jambes sans repos
la fibromyalgie, la piste d’une origine toxique par accumulation chronique de produits comme les organo-phosphorés, les carbamates (insecticide, Atrium, Equanil, Meprobamate, Mépronizine.), les pyréthroïdes.
douleurs musculaires et articulaires, fibromyalgie, vertiges, neuropathies, troubles neurologiques, visuels, endocriniens (hypophyse, thyroïde, ovaires), cardio-vasculaires, (auto)immunes
les symptomes de la fibromialgie font partie des symptomes de sevrage aux benzodiazepines. Ils disparaissent a la fin de la periode de sevrage qui helas peut dans certains cas durer plusieurs années.
Le syndrome de sérotonine, une complication iatrogenique potentiellement mortelle de thérapie psychopharmacologic, le plus généralement est rapporté avec des combinaisons des médicaments serotonergique
on peut éstimer que cela representent près de 200.000 Américains pour l’année 2001.
La mort est survenue par arrêt cardiorespiratoire ou déficience rénale.
Les dyskinésies tardives surviennent dans 20 à 40 % des traitements chroniques. Peuvent survenir plusieurs années après l’arrêt du traitement et sont irréversibles.
syndrome malin des neuroleptiques qui peut engager le pronostic vital..Au vû d’un taux sous-évalué de 1%, Maxmen et Ward (1995,p33) estiment que 1000 à 4000 morts aux Etats-Unis résultent chaque année du syndrome malin des neuroleptiques
Ces réactions de sevrage peuvent être douloureuses, défigurantes et débilitantes.
risque de malformations cardiaques, risque d’hypertension artérielle pulmonaire persistante du nouveau-né
Jusqu’à 78% des utilisateurs ont des symptomes de sevrage
Les inhibiteurs de recapture de serotonine peuvent entrainer un dysfonctionnement sexuel permanent
L’autisme iatrogène
Les vaccins pourraient avoir causé l’autisme chez des milliers d’enfants
au lieu de décider d’alerter immédiatement le public et de débarrasser les vaccins du mercure, les intervenants passèrent le plus clair de ces deux jours à discuter sur les moyens de dissimuler les données alarmantes.
8.000 procès en cours, y compris les cas dans lesquels des personnes sont mortes de coma diabétique aiguë ou d’une pancréatite,
La liste des médicaments provoquant les symptomes de parkinson iatrogéne
De nouveaux cas de syndromes parkinsoniens induits ou aggravés par la trimétazidine ont été observés en Espagne et en France. Ces troubles, réversibles, justifient d’arrêter ce traitement et de ne pas l’instaurer chez de nouveaux patients.
sclérose en plaques,symptômes fibromyalgiques, de spasmes, de lancements d’engourdissements dans les jambes, de crampes, vertiges, nausées, maux de tête, acouphène, douleurs articulaires, dépressions, crises d’angoisse…
Le risque d’AVC était 1,7 fois plus élevé comparativement à ceux qui n’en avaient pas eu.
Ainsi parmi les principaux effets secondaires de l’aspirine on retrouve des lésions digestives (gastrite) et des troubles hémorragiques, dont des saignements digestifs.
Trois semaines après le premier vaccin, elle faisait une crise d’épilepsie en pleine classe,
Les effets bénéfiques des médicaments psychiatriques sont si minces, dit-il, qu’il serait possible d’arrêter l’utilisation actuelle presque complètement sans causer de dommages. Il recommande d’arrêter l’utilisation de tous les médicaments antidépresseurs ainsi que ceux du TDAH et de la démence, et de prescrire seulement une petite fraction des antipsychotiques et des benzodiazépines utilisés actuellement.
Les neuroleptiques sont la cause la plus fréquente de dystonie aiguë induite par des médicaments. Les antiémétiques (par exemple, le métoclopramide) et les antidépresseurs, probablement surtout les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, peuvent également être responsables de dystonie aiguë
L’ARACHNOIDITE PERIMEDULLAIRE, UNE COMPLICATION SEVERE ET TARDIVE DE L’ANALGESIE PERIDURALE
LES SUJETS CONCERNANT LA VACCINATION ANTI-HEPATITE B, L’HYDROXYDE D’ALUMINIUM, LE MERCUROTHILATE, LE MERTHIOLATE, LE MERCURE,  LE THIOMERSAL ET LA MYOFASCIITE A MACROPHAGES.
L’aluminium est un produit neurotoxique. Tout corps vivant cherche à l’éliminer au plus vite. Personne n’a donc cherché à comprendre quelles pouvaient être les conséquences de l’injection d’un vaccin contenant cet adjuvant, puisqu’il était censé être excrété de l’organisme en quelques semaines ! Mais les travaux de l’équipe INSERM des Prs GHERARDI et AUTHIER (hôpital Henri Mondor – Créteil) montrent qu’il n’en est rien… Une fois capturé par les macrophages (cellules de l’immunité), l’aluminium est « protégé », il reste quelque temps au site d’injection, puis migre progressivement dans l’organisme. L’Académie de Médecine précise : « la concentration d’aluminium va en décroissant : rein > rate > foie > cœur > ganglions > cerveau ». Chez certaines personnes, la biopersistance de l’aluminium au site d’injection du vaccin est anormalement longue. Elle peut perdurer de nombreuses années, induisant une maladie neuromusculaire dénommée Myofasciite à Macrophages.
MALADIES APRES VACCINATIONS :  myopathie inflammatoire acquise L’hydroxyde d’aluminium est un adjuvant de vaccins destiné à stimuler la réponse immunitaire. L’aluminium est présent dans 25 vaccins couramment utilisés en France, dont les vaccins diphtérie, tétanos, polio, ainsi hépatites A et B (650 à 1 250 mg par dose, alors que les normes européennes fixent son seuil à 15mg par litre (sachant qu’au-delà, il y a toxicité et risques  d’effets secondaires graves).
Voilà 5 ans de passés et toujours en chaise malgré des améliorations encore et toujours, mais pas assez de force pour rester debout sans aide (2 heures quotidiennes à la table de verticalisation avec un harnais). Ajoutez à cela des démangeaisons et picotements surtout au lever et à différents endroits. Aucune explication de la part des dermatologues, neurologues… ou autres examens et analyses sanguines !!!
Le Öffnet internen Link im aktuellen FensterSyndrome de Guillain-Barré (SGB) est une maladie rare des nerfs périphériques. Typiquement, le GBS commence quelques jours ou semaines après une infection par une faiblesse générale, augmenté des troubles sensoriels et paralysie dans les jambes et les bras. La plupart des patients peuvent être produits dans la santé entièrement. Mais qui peut prendre un mois ou même plus.

Association de soutien aux patients atteints par le syndrome de Guillain-Barré et de leur famille

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s