Des victimes par dizaines de milliers

Et puis voilà que depuis quelques années c’est la catastrophe, le bel édifice se fissure de partout et les coups durs se succèdent de plus en plus meurtriers : Le dernier en date, le Vioxx de Merck (anti-inflammatoire) a fait environ 60000 morts dans le monde, dont 27000 aux Etats Unis et plusieurs centaines de milliers d’handicapés suite aux AVC (accident vasculaire cérébral) qu’il provoque. Malgré son interdiction et les procès qui pleuvent de partout, le médicament est toujours en vente en Afrique et la famille des « coxibs » est en vente sous d’autres formes en particulier le fameux Célébrex, soupçonné lui aussi des mêmes méfaits par l’AFSSAPS (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé).

En France cela a commencé par l’affaire du sang contaminé dans laquelle un ministre en exercice (le maire actuel de notre bonne ville de Rennes) a été reconnu coupable mais n’a pas été condamné même pas à l’illégibilité, malgré des milliers de morts en France et d’innombrables victimes de la propagation des virus du sida et des différentes hépatites.

Quelques années plus tard le ministre de l’époque (B. KOUCHNER) met un coup d’arrêt aux campagnes de vaccination en milieu scolaire contre l’Hépatite B devant la multiplication des complications qui risquent de devenir difficiles à nier. C’est surtout les milliers de plaintes qui ont décidées à surseoir à la vaccination obligatoire (sauf pour les personnels de santé malheureusement). Pour mémoire rappelons cependant que la vaccination obligatoire contre l’hépatite B c’est à Monsieur DOUSTE – BLASY  que nous la devons !

          

En 2OO1 les laboratoires Bayer et Fournier ont retiré précipitamment du marché le Staltor et le Cholstat, médicaments anti-cholestérol, à base d’une variété de statine, la cérivastatine, responsable de très nombreux décès de part le monde. Ceci n’empêche nullement la commercialisation en France de nombreuses spécialités anti-cholestérol à base de statines, malgré les effets secondaires désastreux de ces médicaments, dont certains ont été traités avec quoi : le Vioxx !!! Les statines entraînent une destruction des muscles et un passage de substances toxiques dans le sang, puis une atteinte rénale grave. Il a été prescrit (Staltor + cholstat) à plus de 5OOOOO personnes en France !!!  Il faudra donc attendre beaucoup plus de morts et de victimes pour voir interdire l’usage définitif des statines en France. Ce n’est pas nouveau car nous autres Français nous sommes beaucoup plus intelligents que les américains : rappelez-vous l’histoire du Distilbène, œstrogène de synthèse responsable de malformations congénitales graves du fœtus, interdit aux Etats-Unis en 1971 ; ce n’est qu’en 1977 qu’il sera interdit en France !!!

          

L’Isoméride et le Pondéral, médicaments vedette de l’obésité, retiré en 1997 par le laboratoire Sevrier après des cas d’hypertension pulmonaire sévère à répétition. Malgré les risques connus, le médicament a été utilisé massivement pour « des cures d’amaigrissement ». En 2000 la firme américaine Warner-Lambert retire le Rezulin, médicament contre le diabète, responsable de complications hépatiques graves. Cette année 2005 le « British Medical journal » fait état de documents internes du laboratoire Eli Lilly, fabriquant du Prozac, révélant un lien puissant entre des tentatives de suicide et la prise de cet antidépresseur, soupçonné également de faciliter le passage à l’acte chez les délinquants sexuels et les individus violents désinhibés par le médicament. Plusieurs médicaments sont soupçonnés d’effets secondaires inquiétants par la FDA américaine : Meridia (obésité), Crestor (cholestérol), Roaccutane (acné), Serevent (Asthme). Comme pour le Vioxx les laboratoires contestent d’abord les études contraires à leurs intérêts pour gagner du temps avant de retirer le produit en général en catastrophe et après avoir fait de nombreuses victimes. Les investissements doivent rapporter à « tout prix », c’est-à-dire même au prix de la vie des personnes que ces médicaments étaient censés aider. Des médicaments comme le Vioxx représentent des profits énormes (20 millions de personnes traitées, 2,5 milliards de dollars par an de chiffre d’affaires sur cinq ou six ans d’exploitation avant le retrait).

          

Que dire des traitements hormonaux, des doses massives d’oestrogènes de synthèse  injectées à des femmes pour stimuler leur fécondité, responsables de nombreux décès par cancer de femmes jeunes (et souvent jeunes mamans) ; Sont-ils interdits ?. Que dire du désaveu récent des traitements hormonaux de la ménopause dont le caractère cancérigène ne peut plus être dissimulé. Que dire des soupçons qui pèsent sur la pilule ?

          

Que dire des risques liés à l’utilisation déraisonnable des antibiotiques, des souches de bactéries et de virus devenues résistantes à tout traitement. Que dire des maladies nosocomiales contractées à l’hôpital. Je lisais l’autre jour un article dans une revue scientifique très sérieuse  dans laquelle un « spécialiste » contestait les chiffres de ses contradicteurs en prétendant que le chiffre de 12000 à 15000 morts par an et de plusieurs dizaines de milliers de victimes en France par maladies nosocomiales était exagéré et qu’il n’y aurait, selon lui, « que 5000 morts environ par an »!!!

Publicités
Cet article a été publié dans médical killer. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s