iatrogenie, la médecine : une catastrophe, un holocauste

Par extrapolation, on peut estimer que 1 300 000 patients présentent chaque année un effet indésirable médicamenteux en cours d’hospitalisation. A ces premiers chiffres il convient d’ajouter le risque iatrogène médicamenteux pour les malades suivis en ambulatoire. On ne dispose actuellement pour l’estimer que d’une étude menée en 1998 sur les hospitalisations dues à un effet indésirable de médicament qui a montré un taux d’incidence de 3,2%.

La iatrogénie médicamenteuse serait responsable de 128 000 hospitalisations par an pour les seuls hôpitaux publics. Des événements iatrogènes de toute nature surviennent en France dans plus de 10% des séjours hospitaliers. Au moins 30% de ces événements sont graves, et globalement 30 à 60% d’entre eux seraient évitables

http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/losp/10_iatrogenie.pdf

 

Publicités
Cet article a été publié dans médical killer. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s