médecine : aucun interet pour la santé humaine !

La Grande Fraude Médicale
 
" L´objectif principal poursuivi par l´Establishment de
la Médecine n´est pas la santé des êtres humains,
mais bien le profit " 

 

 
A la page 245, nous écrivions l´histoire des enfants égyptiens expérimentalement mis en contact par Ciba-Geigy avec un pesticide connu pour être cancérigène. C´était en 1982. Nous lisons :  
Grand titre du journal observer de Londres du 1er janvier 1989 : " PROTESTATIONS ! UN MEDICAMENT PROHIBE EST TESTE SUR DES ENFANTS " L´article commençait ainsi : En Thaïlande, des enfants sont utilisés comme cobayes pour les essais d´un médicament qui a été interdit dans dix pays à cause de son peu de fiabilité enregistré. Hoechst, l´industrie du médicament de l´Allemagne de l´Ouest, sponsorise les essais du dipyrone – ce médicament qui tue dans la souffrance – sur 60 enfants âgés de 4 à 7 ans et sur 130 adultes, tous ayant subi une opération de l´appendice. Mais le dipyrone a été interdit dans dix pays et son usage a été sévèrement limité dans dix autres car il peut entraîner deux risques graves, même pouvant être fatals : l´agranulocytosis ( destruction des globules blancs) et un état de choc ( collapsus de la circulation)…  
…  
 
Explication complémentaire : l´agranulocytosis est souvent le prélude à une leucémie, un cancer du sang, qui n´a fait qu´augmenter dramatiquement ces dernières décennies, et aucune diminution n´a été constatée malgré les fausses affirmations des groupes de pression de l´industrie chimique et des expérimentateurs sur animaux. (…)  
 
…Des psychiatres spécialisés dans l´expérimentation de substances chimiques divulguaient leurs premières découvertes dans la publication de Science, l´outil traditionnel de l´idéologie vivisectionniste. L´expérimentation de l´anesthésian Fluoromar de 1953 à 1957 avait conduit à la découverte de l´Ether hexafluorodiethyl (Indoklon). Le journal rapportait des expérimentations utilisant l´Indoklon sur des malades mentaux à l´école universitaire de médecine du Maryland, observant ses qualités convulsionnistes. Les résultats étaient fort satisfaisants: " deux des patients qui étaient agressifs avaient par la suite une attitude plus coopérative. " Ce qui veut dire que l´indoklon semble bien agir pour mater des patients récalcitrants – ou des citoyens en rébellion ? – pour qu´ils deviennent des " moutons " (…)  

 
 
 
http://www.bibliographe.com/html/m […] tions.html 
 
 
L’Impératrice Nue ou La Grande Fraude Médicale – Hans Ruesch
 
"Le livre que les cartels médicaux, vivisectionistes et pharmaceutiques ont essayé d’étouffer.
Il demeure un des Grands Guerriers de l’Humanité dans la Lutte contre la Vivisection et la Fraude Médicale qui en résulte et ses dommages à la santé".
 
Ce nouvel écrit de Hans RUESCH est la suite logique de son livre sensationnel "Expérimentation animale – Honte et échecs de la médecine".
   
 
 
Il expose comment, avec l’aide des agences de presse et par la vénalité des mass-médias, le public a subi un lavage de cerveau le poussant à mettre "soins médicaux" et "santé" sur un même pied d’égalité, alors qu’en réalité il s’agit précisément du contraire : la médecine moderne est devenue à présent la source primordiale des maladies.
 
C’est ainsi qu’en un an, 1,5 million d’Américains ont dû être hospitalisés par suite de l’administration de médicaments qui auraient dû les "guérir" d’une chose ou d’une autre.
 
L’expérimentation animale, immanquablement trompeuse, est évidemment l’alibi forgé par la Puissance Médicale pour extorquer de fabuleuses subventions pour une fausse recherche et pour protéger les fabricants de médicaments contre les poursuites en justice chaque fois que les suites néfastes de l’un de leurs produits ne peuvent plus être cachées.
 
Le présent livre fournit les preuves de ce qui est avancé et, de plus, expose au grand jour des faits que nombre d’individus puissants voudraient voir enterrés à tout jamais.
 
Extrait page 169
Sur les caïds du monde pharmaceutique et médical : La maison Rockefeller
 
… Au fil des années, un vrai flot de biographies et d’histoires sur la Famille et sur la Maison fut publié par les éditeurs les plus respectables de New York. Elles présentaient cependant toutes, une particularité qui en disait long, mais qui ne sautait aux yeux que du lecteur attentif. Il était redevenu possible d’évoquer, sans courir de risques, les traits de caractère les moins plaisants et les premières activités illégales du Fondateur – mais pas de dire quoi que ce soit pouvant ternir l’image lumineuse de ses successeurs encore en vie ou pouvant menacer, d’une façon ou d’une autre, les intérêts financiers de la Maison.  
 
Même certains des passages les plus accablants du livre d’Ida Tarbcll firent leur réapparition – comme dans l’ouvrage, apparemment critique, du Professeur Lundberg : The Rich and The Super Rich (1968) et dans celui de Peter Collier et David Horowitz : The Rockefellers (1976). Lundberg, historien formé à l’Université de Columbia, devenu ensuite membre de l’Université de New York, faisait également partie de l’Establishment Rockefeller et pouvait impunément révéler, ainsi que Collier et Horowitz, bon nombre de tortueux procédés commerciaux malhonnêtes utilisés dans le passé par la Famille. Il leur était même possible de fournir, dans leurs divers "exposés courageux et impitoyables", les preuves que les "bonnes oeuvres " de Rockefeller étaient pour la plupart des moyens d’évasion fiscale et, qu’en réalité, elles étaient très lucratives, rapportant beaucoup plus d’argent aux donateurs que ceux-ci semblaient en avoir donné. Tous ces "exposés courageux et impitoyables", publiés par des éditeurs prestigieux, oublient tous cependant de mentionner un fait d’importance capitale.
 
Quelle est cette omission ?  
 
Les auteurs mentionnent toutes les multiples et diverses entreprises industrielles et commerciales du Cartel Rockefeller, sauf une. Ils se souviennent du pétrole et de ses dérivés, du charbon, du gaz naturel, de l’électricité, des chemins de fer, des autos, de l’acier, du caoutchouc, (le l’immobilier, des arts, de l’édition, (de la radio et de la TV. Mais une activité – des plus rentables – est systématiquement omise, même dans les écrits qui, en apparence, attaquent les Rockefeller le plus violemment. C’est précisément celle qui a toujours le plus tenu à coeur aux Rockefeller, depuis qu’"Old Bill", le papa de Senior, avait commencé à ratisser la campagne américaine vendant de l’huile de serpent et des flacons de pétrole aux paysans crédules en leur faisant croire qu’il s’agissait d’un remède contre le cancer et contre les maladies : cette activité oubliée par tous, c’est la production de médicaments.  
 
Citer la participation (le Rockefeller dans 200 firmes produisant des médicaments aurait signifié que l’on révélait les motifs ayant présidé à la fondation, en premier lieu, du General Education Board el, ensuite, des autres "Fondations charitables" du même genre dans le monde entier, largesses qui constituaient les instruments les plus efficaces pour augmenter les bénéfices de la Maison et son pouvoir en imposant à une population innocente et sans défense la Nouvelle Religion, une croyance dogmatique dans les pouvoirs miraculeux de l’actuelle médecine officielle, ce qui conduit à une consommation sans cesse accrue (le médicament nocif, entraînant de nouvelles thérapeutiques toujours plus onéreuses et plus préjudiciables.
Ces livres contenaient-ils cette révélation qui n’aurait dû apparaître ? Ou, du moins, qu’ils n’auraient pas été longtemps assez disponibles sur le marché ?
 
À suivre…
 
Ce livre dévoile le dossier complet des médicament qui, par leurs effets secondaires, ont causé les maladies et syndrômes d’aujourd’hui.  
En plus, il expose la fraude des greffes et des vaccins, le cartel mondial et le racket de la santé.  
N’attendez plus, soyez avertis et informés pour atteindre et éduquer le plus de gens possible.
 
Publicités
Cet article a été publié dans médical killer. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s